295, rue Georges Trouillot
39000 Lons le Saunier
Tél : 03 84 86 15 80
Fax : 03 84 86 15 89





B C D E F G H I L N P R S T U V

Glossaire


BSDI
 
Bordereau de Suivi des Déchets Industriels.
L’arrêté du 4 janvier 1985 relatif au contrôle des circuits d’élimination de déchets générateurs de nuisances institue un bordereau de suivi (BSDI). Pour les installations qui produisent des déchets spéciaux dans des quantités supérieures à 0,1 tonne par mois ou lorsque le chargement excède 0,1 tonne, le BSDI accompagne le déchet jusqu’à sa destination finale et peut être réclamé par l’administration. Ce bordereau précise la provenance, les caractéristiques, la destination, les modalités de collecte, transport, stockage et élimination. Avant l’émission du bordereau, l’entreprise doit obtenir un certificat d’acceptation préalable de la part du destinataire du déchet.





Cassage d’émulsions
 
Déstabilisation d’une émulsion eau/hydrocarbures réalisée par ajout d’acide et/ou par chauffage. Suivent des opérations, associées ou non, de filtration, floculation, coagulation, centrifugation permettant de séparer l’eau, les hydrocarbures et les boues. Un traitement biologique final des effluents peut être effectué.





Centre de stockage
 
voir Décharge.





Centre de tri
 
Installation permettant d’effectuer un tri industriel et un conditionnement des déchets.





Centre d’enfouissement technique
 
voir Décharge.





Centres Collectifs
 
Unités industrielles dont le rôle est de valoriser, traiter ou stocker des déchets de différents producteurs.





Coïncinération
 
Incinération de déchets dans des installations non dédiées initialement au traitement des déchets, telles que les cimenteries ou les chauffourneries. Le principal intérêt pour ces installations est de substituer des déchets énergétiques aux combustibles fossiles utilisés pour produire l’énergie nécessaire à la fabrication du ciment ou de la chaux.





Collecte
 
Ensemble des opérations consistant à enlever les déchets et à les acheminer vers un lieu de transfert, de tri, de traitement, de valorisation ou vers une décharge.





Collecte sélective
 
Collecte de certains flux de déchets, préalablement séparés par les producteurs, en vue d’une valorisation ou d’un traitement spécifique.





Compostage
 
Traitement biologique aérobie de déchets fermentescibles.





COUNA
 
Couriers non adréssés. Documents papiers distribués en boites aux lettres par la grande distribution et les sociétés de diffusion des journaux gratuits.





CSDUS
 
Centre de Stockage de Déchets Ultimes et Stabilisés : voir Décharge





DASRI
 
Déchets des Activités de Soins à Risques Infectieux.





Décharge
 
Une décharge est un lieu aménagé pour le dépôt de déchets sur le sol ou leur enfouissement. Les dépôts temporaires sur le lieu de production ou de collecte des déchets et les installations où transitent des déchets en vue de leur élimination, dès lors que le temps de séjour des déchets sur ces sites est inférieur à un an, ne constituent pas des décharges.
En France, il existe 3 catégories de décharges :
  - Classe I : déchets dangereux
  - Classe II : déchets non dangereux
  - Classe III : déchets inertes
Synonymes : centre d’enfouissement technique, centre de stockage, CSDUS : centre de stockage de déchets ultimes et stabilisés (pour les déchets dangereux).





Déchet
 
Tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon. (Article L. 541-1 du Code de l'environnement)





Déchet banal
 
Est banal un déchet qui n'appartient à aucune des catégories suivantes :
- Déchet dangereux
- Déchets inertes
- Déchets radioactifs






Déchet d'emballage
 
Emballages, matériaux d’emballages, dont le détenteur final, qui sépare l’emballage du produit qu’il contenait, se défait. Ceci n’inclut pas les déchets de fabrication d’emballages. Par emballage, on désigne toute forme de contenant ou de support destiné à contenir un produit, pour en faciliter le transport ou la présentation à la vente. (Directive emballages 94. 62 CE et Décret n° 92 - 377 du 1/4/92)





Déchet dangereux
 
La définition d’un déchet dangereux est donnée par le décret n°2002-540 du 18/04/2002, relatif à la classification des déchets (transposition de la Décision 2001/573/CE qui établit la liste des déchets et de la Directive 91/689/CE qui définit un déchet dangereux).
Ce nouveau décret remplace le décret du 15 mai 1997, relatif à la classification des déchets dangereux. Un déchet est classé dangereux si ce déchet présente une ou plusieurs propriétés de danger énumérées à l‘Annexe I du décret du 18 avril 2002 (14 propriétés de danger sont énumérées : explosif, nocif, cancérogène, mutagène…).
Il est identifié à l’aide d’un astérisque (*) dans la liste établie à l’Annexe II du décret du 18 avril 2002.





Déchet fermentescible
 
Déchets composés de matières organiques biodégradables.





Déchet inerte
 
Déchet qui ne subit aucune modification physique, chimique ou biologique importante. Les déchets inertes ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune autre réaction physique ou chimique, ne sont pas biodégradables et ne détériorent pas d’autres matières avec lesquelles ils entrent en contact, d’une manière susceptible d’entraîner une pollution de l’environnement ou de nuire à la santé humaine. On considère comme inertes les déchets suivants : les bétons, les tuiles et céramiques, les briques, les déchets de verres, les terres et granulats non pollués et sans mélange, les enrobés bitumeux sans goudron. Cette liste n’est pas exhaustive. Les autres déchets doivent confirmer leur caractère inerte par une analyse approfondie de leur potentiel polluant. (Directive 1999/31/CE du conseil du 26 avril 1999)





Déchet ménager
 
Déchet provenant de l’activité non-professionnelle des particuliers à leur domicile. Ne sont pas des déchets ménagers :
- les déchets qui proviennent d'une activité professionnelle, même s' ils sont produits au domicile d'un particulier ;
- les déchets produits par les particuliers hors de leur domicile.





Déchet ultime
 
Déchet, résultant ou non du traitement d'un déchet, qui n'est plus susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par la réduction de son caractère polluant ou dangereux. Cette définition a été précisée par la circulaire du 28/04/98, émanant du ministère en charge de l’environnement et relative à la réorientation des plans départementaux d'élimination des déchets ménagers et assimilés. Les déchets ultimes sont les déchets dont on a extrait la part récupérable ainsi que divers éléments polluants : piles et accumulateurs, etc. Ils sont la conséquence des objectifs définis en concertation par les concepteurs de plans. Cette définition est fonction du lieu et du moment. (Article L. 541-1 du Code de l'environnement et Circulaire du 28 avril 1998 relative à la mise en oeuvre et l'évolution des plans départementaux d'élimination des déchets ménagers et assimilés)





Déchet vert
 
Matières végétales issues de l’exploitation, de l’entretien ou de la création de jardins ou d’espaces verts publics et privés ainsi que les déchets organiques des activités horticoles professionnelles ou municipales, à l’exception des supports de culture.





Déchèterie
 
Il existe deux type de déchèteries :
- Les déchèteries d'entreprises : une déchèterie d'entreprise est un espace spécifiquement aménagé pour permettre le dépôt sélectif de déchets d'entreprise dans des conteneurs ou sur des zones distinctes en vue de valoriser, traiter ou stocker au mieux les matériaux qui les constituent.
- Les déchèteries publiques : espace aménagé, gardienné, clôturé, où le public peut apporter ses déchets encombrants et éventuellement d’autres déchets triés en les répartissant dans des contenants distincts en vue de valoriser, traiter (ou stocker) au mieux les matériaux qui les constituent. Les déchèteries publique sont des installations classées au titre de la protection de l'environnement dans la rubrique 2.7.1.0.





Déchèterie d'entreprise
 
Une déchèterie d'entreprise est un espace spécifiquement aménagé pour permettre le dépôt sélectif de déchets d'entreprise dans des conteneurs ou sur des zones distinctes en vue de valoriser, traiter ou stocker au mieux les matériaux qui les constituent.





Déchèterie publique
 
Espace aménagé, gardienné, clôturé, où le public peut apporter ses déchets encombrants et éventuellement d’autres déchets triés en les répartissant dans des contenants distincts en vue de valoriser, traiter (ou stocker) au mieux les matériaux qui les constituent. Les déchèteries publiques sont des installations classées au titre de la protection de l'environnement dans la rubrique 2.7.1.0.





Déchets assimilés aux déchets ménagers
 
Déchets provenant des entreprises industrielles, des artisans, commerçants, écoles, services publics, hôpitaux, services tertiaires et collectés dans les mêmes conditions que les déchets ménagers.





Déchets des entreprises
 
Tout les déchets qui ne sont pas des déchets ménagers. Ceci inclut notamment les déchets provenant des entreprises industrielles, des artisans, commerçants, écoles, services publics, hôpitaux, services tertiaires et les déchets produits par les particuliers hors de leur domiciles.





Déchloration
 
En général, décomposition chimique de molécules chlorées, tels que les PCB, par ajout de réactifs comme le sodium métallique ou certains solvants ; procédé utilisé dans le cas de la décontamination d’huiles souillées par des PCB.





Déchromatation
 
Réduction du chrome 6 présent dans des déchets liquides (comme des bains de traitement de surface) en chrome 3 (moins toxique) par ajout de réactifs tel que le bisulfite de sodium et ensuite précipitable sous forme d’hydroxydes par addition de chaux. Dans certains cas, le chrome peut être valorisé.





Décyanuration
 
Réaction d’oxydation des cyanures en cyanates, le plus souvent par chloration alcaline en utilisant des réactifs tel que l’hypochlorite de sodium.





DEEE
 
Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques. Déchets d’équipements électriques ou électroniques incluant tous leurs composants, sous-ensembles et consommables spécifiques. Ils comprennent par exemple les produits « blancs » (électroménager), les produits « bruns » (TV, vidéo, radio, Hi-fi) et les produits gris (bureautique, informatique). Le papier n’est pas considéré comme un consommable spécifique.





Déshydratation mécanique
 
Opération nécessaire pour réduire la teneur en eau afin de diminuer le volume et augmenter le pouvoir calorifique, généralement réalisée au moyen de filtres à bandes ou filtres presse.





DIB
 
Déchets Industriels Banals





DIS
 
La définition des DIS (Déchets Industriels Spéciaux) est donnée par le décret du 18/04/2002, relatif à la classification des déchets. Les DIS sont les déchets dangereux autres que les déchets d'emballages municipaux mentionnés à la section 15 01 de l'annexe II du décret et les déchets municipaux mentionnés au chapitre 20 de la même annexe.





DTQD
 
Déchets Toxiques en Quantités Dispersées. Il s’agit de déchets dangereux produits en faibles quantités par les artisans, les petites et moyennes entreprises…





Elimination
 
L'élimination des déchets comporte les opérations de collecte, transport, stockage, tri et traitement nécessaires à la récupération des éléments et matériaux réutilisables ou de l'énergie, ainsi qu'au dépôt ou au rejet dans le milieu naturel de tous autres produits dans des conditions propres à éviter les nuisances mentionnées à l'alinéa précédent. (Article L. 541-2 du Code de l'environnement)





Evapo-concentration
 
Evaporation sous vide avec traitement biologique des condensats.





Evapo-incinération
 
Séparation par évaporation de la phase aqueuse d’un déchet et d’une phase en général huileuse (mais aussi dans certains cas minérale) ; les vapeurs dégagées sont oxydées thermiquement et le concentrât huileux peut être utilisé comme combustible d’appoint dans les incinérateurs.





EVPP
 
Emballages Vides de Produits Phytosanitaires.





FPAU
 
Films Plastiques Agricoles Usagés.





GEM
 
GEM froid = les équipements producteurs de froid (réfrigérateurs, congélateurs).

GEM hors froid = le reste du gros électroménager (lave-linge, lave-vaisselle, four...).





Gestion
 
Ensemble des opérations et moyens mis en oeuvre pour prévenir ou éliminer les déchets, y compris la surveillance de ces opérations et celle des sites après leur fermeture.





Huiles de base
 
Les huiles de base constituent l'essentiel de la composition d'un lubrifiant fini. Elles peuvent être d'origine naturelle : végétale, minérale (c'est à dire extraites du pétrole) ou d'origine synthétique. Dans le domaine de la lubrification des moteurs, ce sont les huiles de base d'origine minérale qui sont les plus couramment utilisées même si le marché des lubrifiants synthétiques ou semi-synthétiques progresse chaque année.





Huiles industrielles claires usagées
 
Ce sont des lubrifiants après usage initialement destinés à des applications peu contraignantes sur le plan thermique et qui sont par conséquent nettement moins dégradés. Ex : les huiles hydrauliques.





Huiles industrielles noires usagées
 
Ce sont des lubrifiants après usage, initialement destinés à des applications contraignantes (température, ….) et qui sont par conséquent très dégradés une fois usagés (oxydation, …) ex : les huiles utilisées pour la trempe des métaux.





Hydrométallurgique
 
Se dit d’un traitement chimique, permettant la récupération de métaux après passage en solution.





Incinération
 
Traitement basé sur la combustion avec excès d’air. Ce traitement se fait avec ou sans valorisation énergétique. La directive européenne sur l’incinération, du 4 décembre 2000, définit "installation d’incinération" toute installation de traitement thermique, y compris l’incinération par oxydation, pyrolyse, gazéification ou traitement plasmatique.





Lixiviat
 
Liquide chargé bactériologiquement et chimiquement par la dégradation des déchets lors de la circulation des eaux dans les déchets, contenu dans une décharge et ou extrait.





Lubrifiants finis
 
Un lubrifiant fini est constitué d'un mélange d'huiles de base et d'une quantité variable d'additifs (jusqu'à 25 % en masse) selon le type d'application et la sévérité du service. Les lubrifiants pour moteurs d'automobiles sont très additivés (20 à 25 %) alors que certains lubrifiants industriels ne le sont qu'à hauteur d'1 ou 2 %.





Neutralisation
 
La neutralisation d’un effluent consiste à ramener son pH (par acidification ou alcalinisation) à une valeur fixée en fonction des besoins (ex : entre 7 et 10,5 pour la précipitation des métaux sous forme d’hydroxydes).





Non-mélange
 
Le non-mélange consiste à isoler les déchets par catégorie dès leur production. Le non-mélange évite le tri.





PAM
 
 PAM = Petits Appareils en mélange (petit électroménager, téléphonie, informatique hors écrans, outillage, jouets...).





PCB
 
Polychlorobiphényles.





PPNU
 
Produits Phytosanitaires Non Utilisés.





Pré-collecte
 
Ensemble des opérations d'évacuation des déchets depuis leur lieu de production jusqu'au lieu de prise en charge par le service de collecte.





Prétraitement
 
Opération qui conduit à la modification de la composition chimique ou des caractéristiques physiques du déchet et qui nécessite un traitement complémentaire ou une mise en décharge contrôlée. Le but principal est de diriger, par le jeu de mélanges et de séparations de phases, chaque fraction du déchet vers sa destination économique optimale. (Circulaire du 30 août 1985)





Prévention
 
La prévention est la réduction de la quantité et de la nocivité pour l'environnement : - des matières et des substances utilisées dans les produits et les déchets qui en résultent ; - des produits et déchets qui en résultent aux stades du procédé de production, de la commercialisation, de la distribution, de l'utilisation et de l'élimination, notamment par la mise au point de produits et de techniques non polluants. (Directive 94/62 relative aux emballages et aux déchets d'emballages)





Pyrolyse ou thermolyse
 
Traitement thermique avec un apport d’air limité. L’oxydation est incomplète. Dans certains cas, ces procédés génèrent un sous-produit combustible qui est à traiter de façon appropriée.





Pyrométallurgique
 
Se dit d’un traitement thermique, permettant la récupération des métaux après incinération





Récupération
 
Opération qui consiste à collecter et/ou trier des déchets en vue d'une valorisation des biens et matières les constituant.





Recyclage
 
Opération visant à introduire les matériaux provenant de déchets dans un cycle de production en remplacement total ou partiel d'une matière première vierge.





Réemploi
 
Opération par laquelle un bien usagé, conçu et fabriqué pour un usage particulier, est utilisé pour le même usage ou un usage différent. La réutilisation et le reconditionnement sont des formes particulières de réemploi.





REFIDI
 
Résidus d’Epuration des Fumées d’Incinération des Déchets Industriels.





REFIOM
 
Résidus d’Epuration des Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères.





Refus de tri
 
Déchet non récupéré à l’issue du tri industriel. Certains refus peuvent faire l’objet d’un traitement ultérieur.





Régénération
 
Opération visant à redonner à un déchet les caractéristiques physico-chimiques qui permettent de l’utiliser en remplacement d’une matière vierge.





Regroupement
 
L’optimisation du transport des déchets passe par le regroupement de petites quantités de déchets sur des sites spécialisés (en général un premier tri est effectué par famille), avec si nécessaire mélange de déchets de provenance différente mais de nature comparable ou compatible.





Résines échangeuses d’ions
 
L’échange d’ions est un phénomène ionique qui met en jeu les forces électrostatiques de surface permettant un échange entre des ions dissous dans une solution et les contre-ions qui compensent la charge d’un support granuleux insoluble, généralement artificiel et dénommé résines.





Stabilisation/Solidification
 
La stabilisation d’un déchet, qui a pour objectif une rétention optimum de polluants par des réactions chimiques et/ou physiques, repose sur des procédés « froids » (mettant essentiellement en jeu des liants hydrauliques ou organiques, ainsi que différents réactifs) ou « chauds » comme la vitrification. Le résultat conduit de plus, du fait de la nature des procédés, à une solidification du déchet.





Stockage de surface
 
Voir Décharge





Stockage souterrain
 
Stockage en cavité géologique souterraine, en général mines anciennes ou en activité, le plus souvent dans des niveaux de sels caractérisés par l’absence d’eau.





Traitement
 
Processus physiques, thermiques, chimiques ou biologiques, y compris le tri, qui modifient les caractéristiques des déchets de manière à en réduire le volume ou le caractère dangereux, à en faciliter la manipulation ou à en favoriser les valorisations. (Directive 1999/31/CE du conseil du 26 avril 1999, concernant la mise en décharge)





Traitement thermique
 
Traitement des déchets par l’action de la chaleur. Ceci inclut notamment l'incinération, la pyrolyse et la thermolyse.





Traitements physico-chimiques
 
Ces traitements regroupent entre autres les opérations de cassage d’émulsions, de neutralisation, de déchromatation, de décyanuration, de déshydratation, de régénération de résines, de déchloration…





Transfert ou transit
 
Changement de véhicules entre la collecte et les sites de tri, de traitement ou de stockage afin d’optimiser le transport. L’acheminement peut comporter plusieurs transferts.





Tri
 
Opération visant à séparer des déchets mélangés en différentes catégories (cartons, plastiques, palettes en bois...) en vue d’en faciliter l'élimination dans des processus spécifiques à chaque catégorie. Le non-mélange évite le tri.





UIOM
 
Usine d’Incinération d’Ordures Ménagères





Valorisation
 
Terme générique recouvrant le réemploi, la réutilisation, la régénération, le recyclage, la valorisation organique ou la valorisation énergétique des déchets.




© Rudologia 2007-2017 - Tous droits réservés - Réalisation : Recto Verso - Mentions légales Contact Plan du site Retour accueil